Amital Isaac ‘07, le journalisme dans la peau

 

Amital Isaac est une “ancienne” du Lycée. Elle a étudié au Lycée Français de New York de 1994 à 2007 et a tiré dans cet environnement où multilinguisme et multiculturalisme sont au coeur de l’enseignement une multitude d’atouts qui lui ont servi à se faire une place dans le journalisme. Son portrait.  

 

Lorsqu’on demande à Amital ce qui lui reste de ses années au Lycée Français de New York, ce sont les mots ouverture, multiculturalisme, multilinguisme et culture générale qui reviennent le plus souvent.

amital-isaac-16Cette ancienne élève du LFNY, scolarisée entre 1994 et 2007, s’apprête à ouvrir, avec 30 autres journalistes, le bureau à New York de la chaîne d’information i24 et elle n’en démord pas : “C’est en partie, grâce au passage au Lycée et à la formation bilingue que j’ai reçue que j’ai été recrutée”.

Le parcours d’Amital dans les méandres du journalisme n’a pas été, comme la plupart de ses confrères, un long fleuve tranquille. C’est un peu “par hasard”, avoue-t-elle, qu’elle est devenue “accro“ à l’info. C’est lorsqu’elle poursuit des études de littérature française à Columbia University qu’elle décide de tenter un stage chez Geraldo Rivera à Fox News. Cette expérience de trois mois a été révélatrice : “c’était pendant l’été 2009, au moment du décès de Michael Jackson”, se souvient-elle. Elle découvre alors l’adrénaline du direct, l’impact immédiat sur les milliers de personnes qui vous suivent : “c’est complètement euphorisant”, explique-t-elle.

C’est décidé, elle sera journaliste. L’été suivant, elle fait un nouveau stage à MSNBC, au sein de l’émission de Rachel Maddow, suivi d’un autre dans l’émission Hardball with Chris Matthews.

Petit à petit, les portes des TV networks américains s’ouvrent. Elle passe quelques mois à NBC Nightly News et obtient son premier poste d’assistante de rédaction.

nbcEn parallèle, Amital continue ses études. Après son Bachelor à Columbia, elle décide de se spécialiser avec un Master dans ce qu’elle estime être sa passion: le journalisme télévisé. Une période intense pour elle qui alterne entre ses études la semaine à CUNY Graduate School of Journalism et son travail, les weekends de 4h à 16h, à MSNBC.

La force de caractère d’Amital est palpable et elle respire la détermination. Une qualité indispensable, selon elle, pour survivre dans cette industrie où beaucoup de gens ont des égos surdimensionnés, “la discipline, c’est de toujours garder ses objectifs en ligne de mire”.

Outre cette qualité, le LFNY a appris à Amital quelque chose d’inestimable et qui lui sert au quotidien dans son métier : comprendre qu’une information a plusieurs facettes. “Mes amis sont de partout dans le monde, et je me souviendrai toujours de ces débats animés que nous avions entre nous sur l’actualité. Nous venions chacun avec notre histoire, notre opinion, notre individualité. Le Lycée m’a avant tout appris à écouter, à accepter qu’il n’y a pas qu’une facette, mais plusieurs, et qu’elles sont toutes intéressantes.”

À l’été 2012, Amital fait un autre stage à NBC News, mais cette fois, au bureau de Londres, afin de participer à la couverture des Jeux Olympiques. Les quatre langues qu’elle parle couramment (anglais, français, hébreu et espagnol) commencent à se révéler un atout considérable. “C’est l’une des raisons qui m’a poussée à faire du journalisme”, explique-t-elle, “j’essaie toujours d’aller à la source de l’information, lire la presse étrangère, regarder les conférences de presse ou les déclarations en langue originale.”

L’opportunité d’une vie pour Amital s’est présentée en mars 2016, lors des tragiques attaques terroristes de Bruxelles. La journaliste est alors productrice pour l’émission Good Morning America à ABC News. amital-abcnews“Ce matin du 22 mars, nous commençons à recevoir des informations émanant de Bruxelles comme quoi des explosions ont eu lieu à l’aéroport”, se souvient Amital. La température monte subitement dans la newsroom, et quelques instants plus tard, la chef du bureau lui tape sur l’épaule et lui demande si elle a son passeport. “Je n’avais pas dormi depuis 24 heures, mais l’adrénaline a raison de moi et quelques heures plus tard je pars pour Londres”, raconte Amital.

Commence alors trois jours mémorables où, depuis Londres, Amital envoie des rapports au bureau de New York  sur l’état des lieux à Bruxelles.  Une fois de plus son bilinguisme se révèle être un atout. “Je regardais les chaînes d’informations locales, des conférences de presse en français ainsi que différentes sources sur Twitter”, se souvient-elle.

En juin 2016, elle postule à l’ouverture du bureau de New York de i24 et est tout de suite sélectionnée. Elle part pour Tel Aviv et rencontre Paul Amar, le directeur de l’information de la chaîne. Il est tout de suite séduit par ses qualités de journaliste et son profil cosmopolite. “Le bureau de i24 à New York est pour moi la parfaite rencontre des grandes avenues journalistiques et culturelles françaises, américaines et israéliennes.”

Retour à New York donc pour cette nouvelle aventure qui promet d’être passionnante dix ans après avoir quitté les bancs du Lycée. Amital a fait du chemin, mais il y a fort à parier que ce n’est qu’un début.

Amital Isaac is an alumna of the Lycée Français de New York, where she studied from 1994 to 2007. The multilingual and pluricultural environment at the heart of the school has had a deep impact on her life, most noticeably of late in helping her develop an exciting career in journalism.

Lorsqu’on demande à Amital ce qui lui reste de ses années au Lycée Français de New York, ce sont les mots ouverture, multiculturalisme, multilinguisme et culture générale qui reviennent le plus souvent.

amital-isaac-16Cette ancienne élève du LFNY, scolarisée entre 1994 et 2007, s’apprête à ouvrir, avec 30 autres journalistes, le bureau à New York de la chaîne d’information i24 et elle n’en démord pas : “C’est en partie, grâce au passage au Lycée et à la formation bilingue que j’ai reçue que j’ai été recrutée”.

Le parcours d’Amital dans les méandres du journalisme n’a pas été, comme la plupart de ses confrères, un long fleuve tranquille. C’est un peu “par hasard”, avoue-t-elle, qu’elle est devenue “accro“ à l’info. C’est lorsqu’elle poursuit des études de littérature française à Columbia University qu’elle décide de tenter un stage chez Geraldo Rivera à Fox News. Cette expérience de trois mois a été révélatrice : “c’était pendant l’été 2009, au moment du décès de Michael Jackson”, se souvient-elle. Elle découvre alors l’adrénaline du direct, l’impact immédiat sur les milliers de personnes qui vous suivent : “c’est complètement euphorisant”, explique-t-elle.

C’est décidé, elle sera journaliste. L’été suivant, elle fait un nouveau stage à MSNBC, au sein de l’émission de Rachel Maddow, suivi d’un autre dans l’émission Hardball with Chris Matthews.

Petit à petit, les portes des TV networks américains s’ouvrent. Elle passe quelques mois à NBC Nightly News et obtient son premier poste d’assistante de rédaction.

nbcEn parallèle, Amital continue ses études. Après son Bachelor à Columbia, elle décide de se spécialiser avec un Master dans ce qu’elle estime être sa passion: le journalisme télévisé. Une période intense pour elle qui alterne entre ses études la semaine à CUNY Graduate School of Journalism et son travail, les weekends de 4h à 16h, à MSNBC.

La force de caractère d’Amital est palpable et elle respire la détermination. Une qualité indispensable, selon elle, pour survivre dans cette industrie où beaucoup de gens ont des égos surdimensionnés, “la discipline, c’est de toujours garder ses objectifs en ligne de mire”.

Outre cette qualité, le LFNY a appris à Amital quelque chose d’inestimable et qui lui sert au quotidien dans son métier : comprendre qu’une information a plusieurs facettes. “Mes amis sont de partout dans le monde, et je me souviendrai toujours de ces débats animés que nous avions entre nous sur l’actualité. Nous venions chacun avec notre histoire, notre opinion, notre individualité. Le Lycée m’a avant tout appris à écouter, à accepter qu’il n’y a pas qu’une facette, mais plusieurs, et qu’elles sont toutes intéressantes.”

À l’été 2012, Amital fait un autre stage à NBC News, mais cette fois, au bureau de Londres, afin de participer à la couverture des Jeux Olympiques. Les quatre langues qu’elle parle couramment (anglais, français, hébreu et espagnol) commencent à se révéler un atout considérable. “C’est l’une des raisons qui m’a poussée à faire du journalisme”, explique-t-elle, “j’essaie toujours d’aller à la source de l’information, lire la presse étrangère, regarder les conférences de presse ou les déclarations en langue originale.”

L’opportunité d’une vie pour Amital s’est présentée en mars 2016, lors des tragiques attaques terroristes de Bruxelles. La journaliste est alors productrice pour l’émission Good Morning America à ABC News. amital-abcnews“Ce matin du 22 mars, nous commençons à recevoir des informations émanant de Bruxelles comme quoi des explosions ont eu lieu à l’aéroport”, se souvient Amital. La température monte subitement dans la newsroom, et quelques instants plus tard, la chef du bureau lui tape sur l’épaule et lui demande si elle a son passeport. “Je n’avais pas dormi depuis 24 heures, mais l’adrénaline a raison de moi et quelques heures plus tard je pars pour Londres”, raconte Amital.

Commence alors trois jours mémorables où, depuis Londres, Amital envoie des rapports au bureau de New York  sur l’état des lieux à Bruxelles.  Une fois de plus son bilinguisme se révèle être un atout. “Je regardais les chaînes d’informations locales, des conférences de presse en français ainsi que différentes sources sur Twitter”, se souvient-elle.

En juin 2016, elle postule à l’ouverture du bureau de New York de i24 et est tout de suite sélectionnée. Elle part pour Tel Aviv et rencontre Paul Amar, le directeur de l’information de la chaîne. Il est tout de suite séduit par ses qualités de journaliste et son profil cosmopolite. “Le bureau de i24 à New York est pour moi la parfaite rencontre des grandes avenues journalistiques et culturelles françaises, américaines et israéliennes.”

Retour à New York donc pour cette nouvelle aventure qui promet d’être passionnante dix ans après avoir quitté les bancs du Lycée. Amital a fait du chemin, mais il y a fort à parier que ce n’est qu’un début.

Comments are closed.

Featured Posts

Author

Marc Rognon

Digital Communications Manager

Marc Rognon
After almost 10 years as a producer and senior editor at France24, the international French-language news channel, Marc spent one year in Iraq to create the first news channel in the country. He joined the LFNY in October 2016 as Digital Communications Manager. He brings to the Lycée his experience as a TV journalist, media consultant and project manager.

Related Posts


Topics

Upcoming Events