Faire toucher, goûter, sentir

 

“Réveiller ce sens en sommeil qu’est l’odorat”, c’était tout le pari de la résidence d’un “nez” professionnel avec des élèves de CE2 pendant une semaine au Lycée.

Lorsque nous avons rencontré Céline Barel par l’entremise de Veronica Bulgari, parent au Lycée et membre active du comité d’artistes en résidence, nous avons naturellement proposé à cette parfumeuse ou “nez” chez International Flavors & Fragrances, de travailler avec les Secondes. Le parfum n’est-il pas une affaire de « grands » ? Ne faut-il pas une certaine dose de sophistication pour choisir une fragrance dont l’objet avoué est la séduction ? D’une moue dubitative, Céline a rejeté notre offre : elle préférait travailler avec les élèves du primaire.

Qu’à cela ne tienne, le projet présenté aux professeurs de CE2 par le responsable du cycle, Damien Armengaud, a convaincu. Dès le deuxième trimestre, les élèves ont « humé » le parfum sous toutes ses formes : atelier de dessin autour du flacon et réinterprétation créative des fioles avec le professeur d’art Mireille Miller, chanson « Sur les petits parfums » appris par les élèves d’Annie Rollot sur l’air de la fameuse chanson de Gainsbourg , poèmes, découverte de l’histoire du parfum …. Chaque classe a aussi choisi sa famille olfactive : l’eau (CE2 A), les fleurs ( CE2 B), le sucré (CE2 C), les fruits (CE2 D), la nature (CE2 E).

Celine_Barel_residency-76

Sens auditifs, visuels, olfactifs et gustatifs sont en éveil pendant la résidence de Céline Barel. 

L’arrivée de Céline, le 4 mai dernier, pour une semaine de résidence, était donc très attendue ! Le choix des petits par cette native de Grasse, parfumeuse « d‘appellation d’origine contrôlée » comme elle se surnomme elle-même avec humour, a pris tout son sens.

Laissée en friches

« Le sens olfactif est un sens primaire qui disparait dans nos sociétés. Cela m’intéressait de capter les réactions des enfants qui, à cet âge, aiment expérimenter avec leur sens, un élan très vite réprimé par l’adulte avec les « Il ne faut pas toucher, goûter, sentir »… Pour leur donner d’utiliser cette partie du cerveau souvent laissée en friches et susciter une incursion dans leur propre monde imaginaire et féerique si proche de l’univers même du parfum, Céline les a conduits dans son sillage.

Céline Barel, nez de profession, travaille avec des élèves de CE2 sur leur moodboard, une palette servant d’inspiration pour la création d’un parfum.

Après les avoir initiés aux grandes familles olfactives –épicée, boisée, fruitée, citrus, florale, chyprée, aromatique, ozonique, et animale -, elle les a invités à sentir des matières premières dans des flacons et des odeurs essentielles sur mouillettes, les encourageant à laisser libre cours à leurs associations d’idées.

– « Qu’est-ce que cette senteur (boisée en l’occurrence) évoque pour toi ? » « L’herbe fraiche, les arbres, les branches, la terre, la mousse, les champignons … »

– «  Et la vanille ?  C’est plutôt chaud ou plutôt froid ? »

– « Et cette odeur ozonée ? ». « C’est comme aller chez le docteur » fut la réponse unanime de cette classe de CE2.

Puis le désordre apparent s’est organisé au sein d’une savante structure pyramidale : notes de tête, de cœur et de fond qui permettent la composition d’un parfum. Présentés avec un choix de trois combinaisons différentes, les enfants ont choisi par un vote démocratique (apprenant au passage les contraintes de la démocratie) le jus de leur prochaine fragrance, et dans la foulée ont baptisé – toujours à la majorité- leur senteur.

Ouvrir la porte de l’imagination

Avec l’aide d’une spécialiste du marketing, Erika, venue généreusement en renfort,  les dernières heures de la semaine ont été consacrées à l’élaboration des mood boards présentant la quintessence de leur inspiration et à celle d’une formule vendeuse qui accompagnerait leur présentation.

Celine_Barel_residency-7

Les élèves de cette classe de CE2 utilisent des bonbons et autres illustrations colorées comme éléments de composition de leur moodboard. Ils travaillent sur un parfum très sucré qu’ils appelleront “Sugar Rush, Feel Awesome, Let’s Start the Party”.

Ainsi sont nés Babybear Waterfall, The Refresher Fragance, Tropical Paradise, Will make you feel Relaxed, Comfortable or Confident , ou encore Sugar Rush .. Feel Awesome, Let’s start the party. Les effluves, sucrés, floraux ou boisés ont embaumé la cafétéria lors de la présentation finale, aboutissement de la semaine, au cours de laquelle, les CE2 très fiers ont offert à leur maman, à la veille de la fête des mères, un parfum exclusif, celui de leur composition.

La résidence avait atteint son but, titiller l’odorat des enfants en leur ouvrant grand la porte de l’imagination. De cette semaine, Céline a dit garder un bon souvenir, les remarques judicieuses des enfants ayant contribué à lui donner bien des idées. Mieux encore, elle s’est portée candidate pour renouveler l’expérience, et cette fois avec les grands.

“Stimulate the sense of smell that is often untapped,” that was the goal of the artist-in-residence of a professional perfumer with third graders for one week at the Lycée.

Lorsque nous avons rencontré Céline Barel par l’entremise de Veronica Bulgari, parent au Lycée et membre active du comité d’artistes en résidence, nous avons naturellement proposé à cette parfumeuse ou “nez” chez International Flavors & Fragrances, de travailler avec les Secondes. Le parfum n’est-il pas une affaire de « grands » ? Ne faut-il pas une certaine dose de sophistication pour choisir une fragrance dont l’objet avoué est la séduction ? D’une moue dubitative, Céline a rejeté notre offre : elle préférait travailler avec les élèves du primaire.

Qu’à cela ne tienne, le projet présenté aux professeurs de CE2 par le responsable du cycle, Damien Armengaud, a convaincu. Dès le deuxième trimestre, les élèves ont « humé » le parfum sous toutes ses formes : atelier de dessin autour du flacon et réinterprétation créative des fioles avec le professeur d’art Mireille Miller, chanson « Sur les petits parfums » appris par les élèves d’Annie Rollot sur l’air de la fameuse chanson de Gainsbourg , poèmes, découverte de l’histoire du parfum …. Chaque classe a aussi choisi sa famille olfactive : l’eau (CE2 A), les fleurs ( CE2 B), le sucré (CE2 C), les fruits (CE2 D), la nature (CE2 E).

Celine_Barel_residency-76

Sens auditifs, visuels, olfactifs et gustatifs sont en éveil pendant la résidence de Céline Barel. 

L’arrivée de Céline, le 4 mai dernier, pour une semaine de résidence, était donc très attendue ! Le choix des petits par cette native de Grasse, parfumeuse « d‘appellation d’origine contrôlée » comme elle se surnomme elle-même avec humour, a pris tout son sens.

Laissée en friches

« Le sens olfactif est un sens primaire qui disparait dans nos sociétés. Cela m’intéressait de capter les réactions des enfants qui, à cet âge, aiment expérimenter avec leur sens, un élan très vite réprimé par l’adulte avec les « Il ne faut pas toucher, goûter, sentir »… Pour leur donner d’utiliser cette partie du cerveau souvent laissée en friches et susciter une incursion dans leur propre monde imaginaire et féerique si proche de l’univers même du parfum, Céline les a conduits dans son sillage.

Céline Barel, nez de profession, travaille avec des élèves de CE2 sur leur moodboard, une palette servant d’inspiration pour la création d’un parfum.

Après les avoir initiés aux grandes familles olfactives –épicée, boisée, fruitée, citrus, florale, chyprée, aromatique, ozonique, et animale -, elle les a invités à sentir des matières premières dans des flacons et des odeurs essentielles sur mouillettes, les encourageant à laisser libre cours à leurs associations d’idées.

– « Qu’est-ce que cette senteur (boisée en l’occurrence) évoque pour toi ? » « L’herbe fraiche, les arbres, les branches, la terre, la mousse, les champignons … »

– «  Et la vanille ?  C’est plutôt chaud ou plutôt froid ? »

– « Et cette odeur ozonée ? ». « C’est comme aller chez le docteur » fut la réponse unanime de cette classe de CE2.

Puis le désordre apparent s’est organisé au sein d’une savante structure pyramidale : notes de tête, de cœur et de fond qui permettent la composition d’un parfum. Présentés avec un choix de trois combinaisons différentes, les enfants ont choisi par un vote démocratique (apprenant au passage les contraintes de la démocratie) le jus de leur prochaine fragrance, et dans la foulée ont baptisé – toujours à la majorité- leur senteur.

Ouvrir la porte de l’imagination

Avec l’aide d’une spécialiste du marketing, Erika, venue généreusement en renfort,  les dernières heures de la semaine ont été consacrées à l’élaboration des mood boards présentant la quintessence de leur inspiration et à celle d’une formule vendeuse qui accompagnerait leur présentation.

Celine_Barel_residency-7

Les élèves de cette classe de CE2 utilisent des bonbons et autres illustrations colorées comme éléments de composition de leur moodboard. Ils travaillent sur un parfum très sucré qu’ils appelleront “Sugar Rush, Feel Awesome, Let’s Start the Party”.

Ainsi sont nés Babybear Waterfall, The Refresher Fragance, Tropical Paradise, Will make you feel Relaxed, Comfortable or Confident , ou encore Sugar Rush .. Feel Awesome, Let’s start the party. Les effluves, sucrés, floraux ou boisés ont embaumé la cafétéria lors de la présentation finale, aboutissement de la semaine, au cours de laquelle, les CE2 très fiers ont offert à leur maman, à la veille de la fête des mères, un parfum exclusif, celui de leur composition.

La résidence avait atteint son but, titiller l’odorat des enfants en leur ouvrant grand la porte de l’imagination. De cette semaine, Céline a dit garder un bon souvenir, les remarques judicieuses des enfants ayant contribué à lui donner bien des idées. Mieux encore, elle s’est portée candidate pour renouveler l’expérience, et cette fois avec les grands.

Comments are closed.

Featured Posts

Author

Pascale Richard

Directrice du Centre Culturel

Pascale Richard
Pascale Richard a rejoint l’équipe du Lycée en tant que directrice du Centre Culturel en 2011. Son rôle est de faire découvrir le meilleur des cultures françaises et américaines, à travers plusieurs conférences, concerts et séances cinéma. A l’automne 2012, elle a lancé le programme d’artistes en résidence. Elle est aussi Suppléante du député LREM en Amérique du Nord.

Related Posts


Topics