Head of School for a Day

 

Lundi 18 mai et mardi 2 juin 2015, deux élèves étaient proviseurs pour un jour au Lycée Français de New York, une expérience proposée aux enchères lors du récent Gala afin de lever de l’argent pour l’établissement. Les deux élèves ont pris leur rôle très au sérieux et ont eu un programme chargé, digne d’un…chef d’établissement! Points forts de ces deux journées palpitantes.

Luc ne savait pas qu’il serait proviseur pour un jour mais ce fut une une formidable expérience pour ce jeune élève de 4ème. Comme son camarade, Luc a l’expression de quelqu’un qui a passé une journée bien remplie. Une expérience inoubliable. “Ce qui m’a le plus impressionné, c’est de visiter la salle de serveurs, dont l’emplacement est top-secret!” explique-t-il. Pendant sa visite dans cette salle ultra-sécurisée, Luc a appris comment les données circulent depuis les comptes mail des élèves jusqu’aux serveurs du Lycée, puis ceux de Google et ce, en quelques millisecondes. 

Luc visite la salle des serveurs du Lycée avec Tom Karras, du département informatique.

Henry était lui aussi proviseur pour un jour quelques semaines avant Luc. L’élève de 5ème souhaitait savoir ce que cela signifiait que d’être dans la peau d’un proviseur et a suivi un agenda chargé en commençant par saluer les élèves le matin un peu avant 8h. Il a ensuite rencontré les directeurs de l’école secondaire, de la vie scolaire, du bureau d’orientation, du bureau des sports et quelques autres. “On a notamment eu une conversation très intéressante sur le rôle des nouvelles technologies dans l’éducation avec Mme Dershowitz”, souligne Henry.

Il a aussi particulièrement apprécié sa visite guidée du nouveau building sur York Ave, “un véritable chantier pour le moment” confie-t-il, mais il a hâte de voir le résultat, surtout après avoir vu les plans construction “prometteurs” présentés par M. Kennedy, le directeur logistique. 

Henry avec Sean Lynch et Terrence Kennedy sur le site de construction du nouveau building sur York Avenue.

“Je pensais qu’être proviseur consistait à passer beaucoup de temps dans des réunions!”, explique l’adolescent de 13 ans. Mais il s’est vite rendu compte que pour être proviseur, il faut énormément communiquer avec les élèves, les professeurs et administrateurs. Il faut en connaitre un rayon sur les départements et être toujours au courant de tout ce qui se passe dans l’école.

Les deux proviseurs d’un jour avouent que le métier de proviseur n’est probablement pas pour eux. “C’est intense!” s’exclame Luc, alors qu’il s’apprête à achever sa longue journée. Une chose est sûre, ils en ont appris un peu plus sur M. Lynch, dont la proximité avec les élèves est particulièrement appréciée : “Je l’ai accompagné pour saluer les élèves pendant leur heure de lunch, et c’est bien qu’il garde un contact direct avec nous”, souligne Luc.  Le Lycée remercie les familles pour le soutien au Lycée.

On Monday, May 18 and Tuesday, June 2, 2015, two students got to be “head of school for a day” at the Lycée Français de New York. This experience was auctioned off at the Gala this year to help raise funds for the Lycée. These two students took the role very seriously and engaged in a packed schedule, worthy of a head of school! Read on for highlights from these two thrilling days.

Luc ne savait pas qu’il serait proviseur pour un jour mais ce fut une une formidable expérience pour ce jeune élève de 4ème. Comme son camarade, Luc a l’expression de quelqu’un qui a passé une journée bien remplie. Une expérience inoubliable. “Ce qui m’a le plus impressionné, c’est de visiter la salle de serveurs, dont l’emplacement est top-secret!” explique-t-il. Pendant sa visite dans cette salle ultra-sécurisée, Luc a appris comment les données circulent depuis les comptes mail des élèves jusqu’aux serveurs du Lycée, puis ceux de Google et ce, en quelques millisecondes. 

Luc visite la salle des serveurs du Lycée avec Tom Karras, du département informatique.

Henry était lui aussi proviseur pour un jour quelques semaines avant Luc. L’élève de 5ème souhaitait savoir ce que cela signifiait que d’être dans la peau d’un proviseur et a suivi un agenda chargé en commençant par saluer les élèves le matin un peu avant 8h. Il a ensuite rencontré les directeurs de l’école secondaire, de la vie scolaire, du bureau d’orientation, du bureau des sports et quelques autres. “On a notamment eu une conversation très intéressante sur le rôle des nouvelles technologies dans l’éducation avec Mme Dershowitz”, souligne Henry.

Il a aussi particulièrement apprécié sa visite guidée du nouveau building sur York Ave, “un véritable chantier pour le moment” confie-t-il, mais il a hâte de voir le résultat, surtout après avoir vu les plans construction “prometteurs” présentés par M. Kennedy, le directeur logistique. 

Henry avec Sean Lynch et Terrence Kennedy sur le site de construction du nouveau building sur York Avenue.

“Je pensais qu’être proviseur consistait à passer beaucoup de temps dans des réunions!”, explique l’adolescent de 13 ans. Mais il s’est vite rendu compte que pour être proviseur, il faut énormément communiquer avec les élèves, les professeurs et administrateurs. Il faut en connaitre un rayon sur les départements et être toujours au courant de tout ce qui se passe dans l’école.

Les deux proviseurs d’un jour avouent que le métier de proviseur n’est probablement pas pour eux. “C’est intense!” s’exclame Luc, alors qu’il s’apprête à achever sa longue journée. Une chose est sûre, ils en ont appris un peu plus sur M. Lynch, dont la proximité avec les élèves est particulièrement appréciée : “Je l’ai accompagné pour saluer les élèves pendant leur heure de lunch, et c’est bien qu’il garde un contact direct avec nous”, souligne Luc.  Le Lycée remercie les familles pour le soutien au Lycée.

Comments are closed.

Featured Posts