Découvrir la Grèce et l’Italie en Sicile

 

Les latinistes du Lycée Français ont passé une semaine en Sicile accompagnés de deux professeurs. Au programme, la découverte historique, géographique et culturelle de la magnifique île italienne.

Notre voyage en Sicile nous a permis de découvrir le passé de cette île, qui a été tant convoitée dans l’antiquité. Au carrefour entre Carthage, la Grèce et Rome, des vestiges très bien conservés permettent de témoigner de son passé prestigieux. Nous avons commencé par la visite de Syracuse que Cicéron qualifiait déjà de la plus belle des villes grecques. Son amphithéâtre est une trace de la colonisation de la cité par des Grecs de Corynthe au VIIIème Siècle. L’étrange grotte baptisée l’oreille de Denys par le Caravage impressionna les élèves par sa forme inhabituelle et son histoire.

Groupe d’élèves latinistes du LFNY en voyage scolaire en Sicile du 18 au 25 mars 2014.

La suite de notre parcours nous emmena dans un des plus beaux sites antiques, la vallée des temples d’Agrigente. Colonie grecque également, Agrigente, originellement nommée Akragas, devint à partir du VIème siècle une des principales cités du monde méditerranéen. Nous avons pu admirer les magnifiques temples doriques qui dominent la cité antique, qui sont la marque de son prestige et de sa suprématie.

Les sites de Ségeste et de Sélinonte nous ont également éblouis, avec l’imposante acropole de Sélinonte qui surplombe la mer. Le passé tragique de cette cité, qui après le conflit avec sa rivale Ségeste, a été entièrement rasée par Carthage et depuis n’a jamais été reconstruite, nous a particulièrement ému.

Nous nous sommes ensuite rapprochés de l’est de la Sicile et de l’Etna. Nous sommes montés jusqu’à 2000 mètres sur le volcan et avons pu marcher sur la coulée de lave de la dernière éruption, ce qui a impressionné notre groupe. L’après-midi a été consacrée à la visite de la très touristique Taormine, qui elle-aussi garde des traces de la colonisation grecque. Le très beau théâtre grec profite d’un magnifique décor entre la mer et l’Etna. Edifié au IIIe avant J-C, il nous permis de comprendre la différence entre théâtre grec et romain. Il a été en effet remanié par les romains à son désavantage, avec un mur de scène cachant une partie du paysage.

Contributions de Maud Léger, professeur-bibliothécaire, et Chiara G, 3ème.

The LFNY students who are learning the Latin language went on a week-long school trip to Sicily with two of their teachers. They discovered the history, the geography and the culture of the beautiful italian island.

Notre voyage en Sicile nous a permis de découvrir le passé de cette île, qui a été tant convoitée dans l’antiquité. Au carrefour entre Carthage, la Grèce et Rome, des vestiges très bien conservés permettent de témoigner de son passé prestigieux. Nous avons commencé par la visite de Syracuse que Cicéron qualifiait déjà de la plus belle des villes grecques. Son amphithéâtre est une trace de la colonisation de la cité par des Grecs de Corynthe au VIIIème Siècle. L’étrange grotte baptisée l’oreille de Denys par le Caravage impressionna les élèves par sa forme inhabituelle et son histoire.

Groupe d’élèves latinistes du LFNY en voyage scolaire en Sicile du 18 au 25 mars 2014.

La suite de notre parcours nous emmena dans un des plus beaux sites antiques, la vallée des temples d’Agrigente. Colonie grecque également, Agrigente, originellement nommée Akragas, devint à partir du VIème siècle une des principales cités du monde méditerranéen. Nous avons pu admirer les magnifiques temples doriques qui dominent la cité antique, qui sont la marque de son prestige et de sa suprématie.

Les sites de Ségeste et de Sélinonte nous ont également éblouis, avec l’imposante acropole de Sélinonte qui surplombe la mer. Le passé tragique de cette cité, qui après le conflit avec sa rivale Ségeste, a été entièrement rasée par Carthage et depuis n’a jamais été reconstruite, nous a particulièrement ému.

Nous nous sommes ensuite rapprochés de l’est de la Sicile et de l’Etna. Nous sommes montés jusqu’à 2000 mètres sur le volcan et avons pu marcher sur la coulée de lave de la dernière éruption, ce qui a impressionné notre groupe. L’après-midi a été consacrée à la visite de la très touristique Taormine, qui elle-aussi garde des traces de la colonisation grecque. Le très beau théâtre grec profite d’un magnifique décor entre la mer et l’Etna. Edifié au IIIe avant J-C, il nous permis de comprendre la différence entre théâtre grec et romain. Il a été en effet remanié par les romains à son désavantage, avec un mur de scène cachant une partie du paysage.

Contributions de Maud Léger, professeur-bibliothécaire, et Chiara G, 3ème.

Comments are closed.

Featured Posts