Une danseuse moderne parmi les élèves

 

La danseuse moderne Pauline Legras est en résidence parmi les élèves de 3ème du Lycée du 3 au 6 février. Cette jeune artiste explore l’importance des poids dans la danse et la connexion naturelle entre le corps et les émotions.

Screen Shot 2014-01-31 at 4.06.13 PM

Pauline Legras est une danseuse contemporaine qui éblouit par sa créativité. Elle l’exprime le mieux dans les ballets créés par sa jeune troupe new-yorkaise Caliince Dance : Les femmes et la broderie, La lune ou encore Le message.

MaoMichi Photography -3878

Pauline part d’idées, de rêves, et entraine son équipe de danseurs dans un voyage, un parcours apparemment sans but, dont les danseurs eux-mêmes créeraient l’itinéraire.

Pauline Legras (©Mao Michi)

Sans but? Pas tout à fait. Pauline a une idée très précise de ce qu’elle veut transmettre. “Ce qui m’intéresse avant tout, c’est de faire passer des émotions fortes dans les mouvements, retrouver cette pureté de l’enfance.” dit Pauline prenant l’exemple du bébé qui “quand il a faim, se tord les doigts et, quand il crie, exprime sa colère dans son corps et son visage.”

Retrouver une connexion naturelle entre le corps et l’émotion

C’est exactement cela que Pauline va chercher à faire pendant quatre jours de résidence avec les élèves de Troisième du Lundi 3 au Jeudi 6 février. “Savoir exprimer ses sentiments avec son corps, retrouver cette connexion naturelle mais vite perdue entre le corps et l’émotion, c’est cela que je voudrais que les élèves touchent du doigt avec moi“, continue Pauline qui a découvert la danse à 11 ans lorsqu’un professeur commentant sa position retiré lui a lancé un « Good job ! ».

Dans la danse moderne, on est plus des princesses, on est dans la vraie vie.

À 15 ans, Pauline choisissait de faire ses études par correspondance pour se consacrer à la danse qui l’a conduit à Monaco, au Mexique et enfin à New York. C’est là qu’elle découvre le travail de Martha Graham si proche de l’essentiel la conduisant à choisir sa voie : “J’ai été formée à la danse classique mais la découverte de la danse contemporaine m’a révélée. Il y a une certaine froideur dans le classique qui ne me convenait pas. Dans la danse moderne, on est plus des princesses, on est dans la vraie vie.

Elle se présentera et présentera la résidence aux élèves de Troisième le lundi matin à 8h15 dans l’auditorium puis enchainera avec son premier atelier de 3 heures avec les Troisièmes 2. Par binôme ou trinôme, les élèves exprimeront des sentiments dans des petits enchainements travaillant avec le poids de leur corps et celui de leur partenaire. Elle sera accompagnée pendant toute la semaine du pianiste Owen Weaver et de son assistante Amélie Benard.

Entrechats

Le jeudi 6 fevrier à 18h30 dans l’auditorium, tous les élèves de Troisième partageront avec la communauté ce qu’ils auront découvert pendant la résidence. À ce ballet participeront deux danseurs de la troupe : Sevin Ceviker et Laureen Elizabeth. Venez nombreux à ce spectacle !

La résidence de Pauline Legras est la deuxième de l’année après celle de l’acteur Marcel Bozonnet avec les Premières et avant celle de l’illustrateur Benjamin Chaud avec les CP. Le programme d’artiste en résidence au Lycée, financé par des contributions de parents via le fonds annuel, s’inscrit dans la mission de l’école visant à encourager la créativité des élèves et leur épanouissement personnel qui, on l’espère, passera désormais aussi par quelques entrechats.

Voir une représentation de Pauline Legras.

Modern dancer Pauline Legras will be in residence with Y9 students from the Lycée between February 3rd and 6th. This young artist explores the importance of weighs in dance as well as the natural connection between the body and the emotions.

Screen Shot 2014-01-31 at 4.06.13 PM

Pauline Legras est une danseuse contemporaine qui éblouit par sa créativité. Elle l’exprime le mieux dans les ballets créés par sa jeune troupe new-yorkaise Caliince Dance : Les femmes et la broderie, La lune ou encore Le message.

MaoMichi Photography -3878

Pauline part d’idées, de rêves, et entraine son équipe de danseurs dans un voyage, un parcours apparemment sans but, dont les danseurs eux-mêmes créeraient l’itinéraire.

Pauline Legras (©Mao Michi)

Sans but? Pas tout à fait. Pauline a une idée très précise de ce qu’elle veut transmettre. “Ce qui m’intéresse avant tout, c’est de faire passer des émotions fortes dans les mouvements, retrouver cette pureté de l’enfance.” dit Pauline prenant l’exemple du bébé qui “quand il a faim, se tord les doigts et, quand il crie, exprime sa colère dans son corps et son visage.”

Retrouver une connexion naturelle entre le corps et l’émotion

C’est exactement cela que Pauline va chercher à faire pendant quatre jours de résidence avec les élèves de Troisième du Lundi 3 au Jeudi 6 février. “Savoir exprimer ses sentiments avec son corps, retrouver cette connexion naturelle mais vite perdue entre le corps et l’émotion, c’est cela que je voudrais que les élèves touchent du doigt avec moi“, continue Pauline qui a découvert la danse à 11 ans lorsqu’un professeur commentant sa position retiré lui a lancé un « Good job ! ».

Dans la danse moderne, on est plus des princesses, on est dans la vraie vie.

À 15 ans, Pauline choisissait de faire ses études par correspondance pour se consacrer à la danse qui l’a conduit à Monaco, au Mexique et enfin à New York. C’est là qu’elle découvre le travail de Martha Graham si proche de l’essentiel la conduisant à choisir sa voie : “J’ai été formée à la danse classique mais la découverte de la danse contemporaine m’a révélée. Il y a une certaine froideur dans le classique qui ne me convenait pas. Dans la danse moderne, on est plus des princesses, on est dans la vraie vie.

Elle se présentera et présentera la résidence aux élèves de Troisième le lundi matin à 8h15 dans l’auditorium puis enchainera avec son premier atelier de 3 heures avec les Troisièmes 2. Par binôme ou trinôme, les élèves exprimeront des sentiments dans des petits enchainements travaillant avec le poids de leur corps et celui de leur partenaire. Elle sera accompagnée pendant toute la semaine du pianiste Owen Weaver et de son assistante Amélie Benard.

Entrechats

Le jeudi 6 fevrier à 18h30 dans l’auditorium, tous les élèves de Troisième partageront avec la communauté ce qu’ils auront découvert pendant la résidence. À ce ballet participeront deux danseurs de la troupe : Sevin Ceviker et Laureen Elizabeth. Venez nombreux à ce spectacle !

La résidence de Pauline Legras est la deuxième de l’année après celle de l’acteur Marcel Bozonnet avec les Premières et avant celle de l’illustrateur Benjamin Chaud avec les CP. Le programme d’artiste en résidence au Lycée, financé par des contributions de parents via le fonds annuel, s’inscrit dans la mission de l’école visant à encourager la créativité des élèves et leur épanouissement personnel qui, on l’espère, passera désormais aussi par quelques entrechats.

Voir une représentation de Pauline Legras.

Comments are closed.

Featured Posts

Author

Pascale Richard

Directrice du Centre Culturel

Pascale Richard
Pascale Richard a rejoint l’équipe du Lycée en tant que directrice du Centre Culturel en 2011. Son rôle est de faire découvrir le meilleur des cultures françaises et américaines, à travers plusieurs conférences, concerts et séances cinéma. A l’automne 2012, elle a lancé le programme d’artistes en résidence. Elle est aussi Suppléante du député LREM en Amérique du Nord.

Related Posts


Topics